Le commencement

Née en 1976 dans la Manche, Morgan Etes crée et dessine depuis toujours. Elle commence à peindre en 1997 en autodidacte. Ce qui au départ devait être un loisir, est tout de suite devenu un besoin très fort d’expression, un moyen de se sentir vivante et de se délester de ses peurs ou d’exprimer ses sentiments.

Pour progresser dans la technique, et connaître d’autres horizons, elle prend des cours auprès de différents professeurs dont Serge Leclerc avec qui elle apprend les bases techniques de dessin et de peinture, Philippe Le Gall qui lui enseigne le dessin de modèles vivants ou Catherine Baugé Desca qui lui apprend à se libérer des contraintes et de la technique et à voir les choses par elle-même.

 

Une parenthèse

En 2009, Morgan Etes se lance dans la création de bijoux en pierres fines et métaux, pour se donner le temps de prendre du recul sur la peinture et de se retrouver artistiquement. Elle crée aussi  7 sculptures en bois flotté et bronze qu’elle nomme « Peuple de la Cité d’Ys ». Mais l’art pictural n’est jamais loin ; si Morgan, pendant ces années met la bijouterie en avant dans son travail, elle continue à réaliser aquarelles et dessins et partage son savoir avec ses élèves dans son atelier, tout en continuant à acquérir des connaissances techniques  par ses propres moyens. En 2013, l’envie de renouer complètement avec la peinture se fait de plus en plus forte.

 

Le retour aux sources

En 1999, Morgan arrive à Cherrueix et découvre la baie du Mont Saint Michel côté Breton. Elle met du temps à apprivoiser la grève, ou peut être est-ce l’inverse…

Toujours est-il qu’au fil des années son intérêt pour cet environnement grandit. A son retour à Cherrueix en 2011, après un intermède dans les terres, Morgan découvre que la baie, désormais, l’attire et l’intrigue.

Lors de ses balades sur l’estran, elle récolte des bois flottés, des coquillages, du sable ou des objets qu’elle inclue à l’envie dans ses créations et multiplie les prises de photo à la recherche de trésors, d’empreintes, de lumières et d’histoires. Elle y trouve aujourd’hui une source infinie d’inspiration pour son expression.

 

Inspiration

Les créations de Morgan sont certes imprégnées de l’influence de ses maîtres mais surtout de son intérêt pour la magie des contes et légendes celtes. Cette baie mythique entre parfaitement tant dans ce cadre que pour son travail sur le thème « Histoire d’estran »

Chaque œuvre, chaque création raconte une histoire et Morgan, dans son expression, cherche à témoigner sur les environnements qu’elle aime en y mêlant sa propre histoire. Mais la magie dans l’art, c’est qu’en fonction du moment, de l’humeur ou du spectateur, l’histoire peut être transformée, réinterprétée à l’infini.

Morgan crée avec cet esprit emprunt de mystère et veille toujours à faire entrer la lumière dans ses toiles.

 

 

Technique

La technique artistique de Morgan Etes est guidée par l’envie immuable de découvrir et expérimenter des effets, des matières et des possibilités de mixage. Son médium de prédilection est l’acrylique, mais elle aime tout autant travailler l’aquarelle et le dessin.

Elle n’hésite pas à inclure dans ses créations, différents matériaux, objets et papiers récoltés ça et la et conservés pour certains depuis des années.

Elle cherche sans cesse à se renouveler, à dépasser ses limites, sinon elle s’ennuie.